La signature électronique : quels avantages pour la sécurisation des données ?

La signature électronique : quels avantages pour la sécurisation des données ?

Les fichiers numériques, en plus d’optimiser l’état des échanges entre les particuliers ou les entreprises, offrent une plus grande flexibilité de gestion. Néanmoins, le problème de l’authenticité et de l’intégrité des documents se pose. C’est cette problématique que résout la signature électronique en sécurisant et en rendant fiable les fichiers numériques échangés via les différentes méthodes de communication. Découvrez plus amplement les aspects de cette innovation technologique à travers cet article.

La signature électronique : mieux comprendre le concept

La signature électronique est une technique permettant de garantir l’intégrité et l’authenticité d’un document ou fichier numérique. Elle est basée sur une technique cryptographique permettant d’assigner une identité unique au document. Elle est applicable aux emails, mais également à tous les types de fichiers numériques comme les fichiers PDF, Word et même les fichiers images. De nos jours, plusieurs entreprises proposent ce service de sécurisation de données aux grandes entreprises qui ont besoin de sécuriser leurs données industrielles. La société e-signproof est l’une d’elles et propose ses services sur sa plateforme accessible sur le lien https://www.e-signproof.com/.

Cependant, la signature électronique n’a rien à avoir avec une signature manuscrite. Elle est représentée par une suite de chiffres et de lettres qui est associée au fichier cible. Celui-ci ne pourra pas être dupliqué ou copié. Pour plus de sécurité, le document est daté lors de l’apposition de la signature grâce à un outil d’horodatage électronique.

Quels sont les types de signatures électroniques ?

Il existe en effet trois principaux types de signatures électroniques associées à divers niveaux de sécurité. Il s’agit de :

  • La signature électronique simple ou basique (SES). C’est la moins fiable. Elle est utilisée lors des signatures manuscrites sur un appareil électronique ou des scannages de signature manuscrite ; tous destinés à être apposés sur un document.
  •  La signature électronique avancée (SEA). Elle nécessite la création d’un certificat personnel et repose sur une identification plus fiable et formelle du signataire. C’est celle utilisée généralement par les entreprises.
  • La signature électronique qualifiée (SEQ). Ici, la signature (clé de signature) est générée à l’aide d’un dispositif de création de signature électronique qualifiée. Elle est ce qui se fait de mieux en matière de signature électronique.

Par ailleurs, il faut noter que la signature électronique a une réelle valeur légale. Elle est recevable devant les juridictions comme preuve en cas de litige.

Quels sont les avantages d’une signature électronique ?

À part la garantie de sécurité et d’intégrité qu’elle offre, la signature électronique offre d’autres atouts. En effet, elle permet de signer un document sans avoir à l’imprimer. Ceci permet de faire des économies de papier et d’encre pour l’impression. Elle permet également de signer un document et de le mettre aussitôt à disposition du destinataire où qu’il soit. Il s’agit là d’un gain de temps considérable et d’une optimisation des échanges de données.